Aller au contenu principal

Explications de vote écrites

Mise en œuvre de la facilité pour la reprise et la résilience (A9-0171/2022 - Eider Gardiazabal Rubial, Siegfried Mureşan, Dragoş Pîslaru)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport sur la mise en œuvre de la facilité pour la reprise et la résilience (FRR). Le texte indique que les 26 plans de relance nationaux qui ont été présentés à ce jour totalisent 331,7 milliards EUR de subventions pour les États membres. Il rappelle que seuls 7 États membres ont demandé à bénéficier de prêts, pour un montant de 166 milliards EUR. Il observe que 21 États membres ont reçu un préfinancement allant jusqu’à 13 % de leur dotation totale. Il invite les États membres à garantir un accès égal et équitable, et en particulier l’accès pour tous, y compris pour les microentreprises et les petites et moyennes entreprises, à la procédure de passation de marchés dans le cadre de leur plan de relance.

Rapport 2021 sur le Monténégro (A9-0151/2022 - Tonino Picula)

23-06-2022

Je me suis abstenue sur ce rapport relatif au rapport 2021 sur le Monténégro. Le texte dresse un bilan des réformes réalisées par cet État tiers en vue de son adhésion à l’UE. Il note l'absence totale d'avancée dans la réforme du système judiciaire, souligne une corruption largement répandue dans le pays, et prend acte de progrès limités en matière de liberté d'expression. Il invite le Monténégro à intensifier ses efforts pour lutter contre la désinformation. Certaines dispositions du texte plaident clairement en faveur d’un élargissement de l’UE au Monténégro. Conformément à mes convictions et fidèle à l’engagement, pris pendant la campagne électorale des européennes, de refuser tout nouvel élargissement, je ne pouvais donc soutenir ce texte.

Avenir des relations commerciales UE-Afrique (A9-0169/2022 - Helmut Scholz)

23-06-2022

Je me suis abstenue sur cette résolution relative à l’avenir des relations commerciales UE-Afrique. Le texte contenait des dispositions intéressantes, telles que le soutien manifesté aux objectifs et aux aspirations de la zone de libre-échange continentale africaine, ou encore le rappel de l’intérêt commun que possèdent l’UE et l’UA dans la promotion du multilatéralisme. Il présentait toutefois des dispositions inacceptables en matière migratoire, affirmant par exemple que ni la politique commerciale de l’Union européenne ni l’aide au développement de celle-ci ne devraient servir à obtenir la coopération des pays hors UE en matière de migration. Je considère au contraire que tous les instruments disponibles, y compris dans le domaine commercial, doivent être conditionnés à la maîtrise de l’immigration illégale.

Mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation – demande EGF/2022/001 FR/Air France - France (A9-0183/2022 - Fabienne Keller)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de cette mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM). Le texte engage 17,7 millions EUR pour appuyer le reclassement de 282 salariés licenciés par Air France en raison de l’impact économique majeur de la pandémie sur le trafic aérien.

Révision du système d’échange de quotas d’émission de l'UE (A9-0162/2022 - Peter Liese)

22-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport relatif à la révision du système d’échange de quotas d’émission de l’UE (ETS). Ce texte, qui fait partie du paquet sur le climat, vise à supprimer progressivement l’attribution de quotas d’émission de carbone gratuits aux entreprises de l’Union pour tenir compte de la montée en puissance progressive du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF) qui les protégera contre la concurrence déloyale livrée par les entreprises étrangères non soumises aux normes environnementales européennes. L’objectif de cette révision de l’ETS est de parvenir à une réduction de 63% des émissions de gaz à effet de serre dans les secteurs industriels couverts par l’ETS à l’horizon 2030 par rapport aux niveaux de 2005.

Fonds social pour le climat (A9-0157/2022 - David Casa, Esther de Lange)

22-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport sur le fonds social pour le climat. Ce texte, qui fait partie du paquet sur le climat, a pour ambition d’accompagner financièrement les entreprises et les citoyens européens engagés dans la transition écologique. Le fonds cofinancera des projets de décarbonation, par exemple dans les transports ou le bâtiment. Il aura aussi vocation à verser des aides aux ménages qui n’ont pas les moyens de s’engager dans la transition écologique et seront confrontés à la hausse des prix du carbone. Ses ressources (près de 60 milliards EUR sur 2027-2032) seront issues des recettes produites par le nouveau système d’échange de quotas d’émission (ETS).