Aller au contenu principal

Explications de vote écrites

Certificat COVID numérique de l’UE - citoyens de l'Union (A9-0138/2022 - Juan Fernando López Aguilar)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport relatif au certificat COVID numérique de l’UE pour les citoyens de l’Union. Cet accord de trilogue, qui constitue une simple mesure de précaution, donne la possibilité juridique aux États membres de réinstaurer éventuellement ce document dans l’année qui vient, de façon proportionnée, dans le cas où la situation épidémique l’exigerait à nouveau et pour éviter un nouveau blocage de l’économie, qui serait préjudiciable à nos concitoyens les plus vulnérables. Le certificat COVID numérique de l’UE au format papier ou numérique, harmonisé et sécurisé dans les 27 États membres, permet de charger en quelques secondes le résultat d’un schéma vaccinal, d’un test PCR ou antigénique, ou encore un certificat de rétablissement. Il est également reconnu dans de nombreux États du monde. Il n’implique aucune obligation vaccinale (contrairement au pass vaccinal mis en place en France par le gouvernement d’Emmanuel MACRON) et vise par exemple à accompagner la reprise des voyages et du tourisme, qui représentent près de 30 millions d’emplois dans l’UE.

Stockage du gaz (C9-0126/2022 - Cristian-Silviu Buşoi)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport sur le stockage du gaz. Cet accord de trilogue a pour objectif de rehausser le niveau de stockage de gaz dans l’UE en prévision de la saison hivernale 2022-2023. Ainsi, les opérateurs des installations de stockage souterrain de gaz auront par exemple l’obligation de les remplir à hauteur d’au moins 80% avant le 1er novembre 2022. L’objectif est de réduire la dépendance énergétique de l’Union, en particulier vis-à-vis du gaz russe, pour assurer la continuité des activités économiques et de la consommation énergétique des ménages.

Soutien temporaire exceptionnel au titre du Feader en réaction aux conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie (C9-0185/2022)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport relatif au soutien temporaire exceptionnel au titre du FEADER en réaction aux conséquences de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Ce texte technique vise à permettre aux autorités nationales de réaffecter les reliquats des fonds du second pilier de la PAC (FEADER) vers le premier pilier (FEAGA) des paiements directs afin de soutenir les agriculteurs affectés par les conséquences économiques de la guerre en Ukraine.

Certificat COVID numérique de l’UE - ressortissants de pays tiers (A9-0137/2022 - Juan Fernando López Aguilar)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de ce rapport relatif au certificat COVID numérique de l’UE pour les ressortissants de pays tiers. Cet accord de trilogue, qui constitue une simple mesure de précaution, donne la possibilité juridique aux États membres de continuer de faire bénéficier les citoyens non européens du certificat COVID numérique de l’UE, uniquement en cas de besoin et de façon proportionnée dans les douze mois qui viennent.

Statut de pays candidat de l'Ukraine, de la République de Moldavie et de la Géorgie (RC-B9-0331/2022, B9-0331/2022, B9-0332/2022, B9-0333/2022, B9-0334/2022, B9-0335/2022, B9-0336/2022)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de cette résolution relative au statut de « pays candidat » pour l’Ukraine, la République de Moldavie et la Géorgie, qui en sont demandeurs. Toutefois, il est important de préciser que leur éventuelle intégration à l’Union européenne, répond à des critères spécifiques qui impliquent des réformes en profondeur pour les pays concernés, qui prend généralement plusieurs décennies. En dernière étape, ce sont les peuples européens de chaque État membre qui ont la responsabilité de valider le processus d’adhésion. En France, l’adhésion d’un nouvel État membre ne peut se faire que par référendum ou par un vote du Parlement réunis en Congrès.

Projet de budget rectificatif nº 3/2022 – financement du coût de l'accueil des personnes fuyant l'Ukraine (A9-0181/2022 - Karlo Ressler)

23-06-2022

J’ai voté en faveur de ce projet de budget rectificatif relatif au financement du coût de l'accueil des personnes fuyant l'Ukraine. Ce texte mobilise 400 millions EUR supplémentaires afin de soutenir l’accueil et l’enregistrement des réfugiés ukrainiens dans les États membres.